Limitation (pas que de vitesse)

Limiter, c’est poser une frontière, une barrière. La limite réduit les possibilités des individus. En démocratie, elle est faite pour permettre à tous les acteurs d’une société de cohabiter sans risque. Les lois sont souvent des limitations, des normes choisies selon les valeurs du moment. Elles évoluent. Il y a des augmentations de ceci des diminutions de cela.

Alors les tout-puissants s’insurgent quand on décide de modifier ces frontières. A  chaque fois, c’est la même plainte. Les individus (plus individualistes que jamais quand ils sont derrière leur volant) ont du mal à avaler la pilule. Ils grognent, crient, se regroupent en troupeau.

On veut continuer à rouler à 90 km/h dans notre SUV diésel. On veut pas de diminution. On est des bêêêêêêttes et pas  question d’augmentation du prix du gazole! Mais ça, c’est une autre histoire !

Les gens qui ont peur des limites ont en réalité peur d’être limités eux-mêmes, c’est-à-dire peur d’être sans force, sans pouvoir, les limites les exposent à leur peur d’infériorité. Ils oublient toute pensée altruiste ou collective et pleurent sur leur propre sort, réduit, limité.

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s