Colère jaune et Gilets Noirs ?

C’est le mélange des genres chez les Gilets Jaunes (GJ), la réunion des extrémistes de tous les bords.

Les Gilets Jaunes se rassemblent mais ne se ressemblent pas. Ils sont d’ailleurs incapables de trouver des interlocuteurs pour rencontrer les représentants du gouvernement. Difficile de sortir de la crise dans ce cas. Les uns veulent la fin de l’assistanat, les autres l’augmentation des aides sociales. Les uns veulent une nette augmentation du SMIC, les autres non, car les chefs des petites entreprises ne peuvent pas augmenter les salaires. On voit des GJ qui veulent lutter contre les inégalités, les autres des reconduites massives à la frontière. Et pêle-mêle voici un catalogue de doléances entendues ici et là : L’arrêt de la limitation 80 km/h, le rétablissement de l’ISF, le retour au septennat, l’annulation du prélèvement à la source, un SMIC à 80 % du salaire médian…

En ce qui concerne les personnalités, c’est le même foutoir. Qu’ont en commun Cyril Hanouna, Donald Trump, Mélenchon, Dupont-Aignan, Le Pen, Patrick Sébastien, Dieudonné, la Manif pour Tous ;  la réponse tient-elle dans les 2 premiers mots de la phrase ? La seule revendication partagée hormis  la baisse très attendue des carburants semble être la tête de Macron. On a pu lire d’horribles slogans homophobes à Toulouse samedi dernier « Macron PD, Macron on aura ton cul» On entend aussi des appels aux militaires pour reprendre les rênes du pays.

Tout ça risque de très mal finir. Daniel Cohn-Bendit prédit un retour de l’autoritarisme : «On n’est pas dans une période révolutionnaire, on est dans une période de tentation autoritaire !»

Attention aux gilets noirs !

Tim le Besson

4 commentaires

  1. Bonjour,

    Bien résumé !
    Est-ce que les Français ont conscience de cette problématique ? Sauront-ils faire la part des choses ?

    Mon seul espoir (en avoir au moins un, c’est déjà positif), c’est que de nombreux Français sont (déjà) dans la dynamique d’une société décroissante (non productiviste, locale, raisonnée…), écologique, collaborative, participative… Une bonne partie serait donc en passe d’inventer une nouvelle voie, un nouveau modèle, un changement de paradigme. Le bémol, c’est qu’ils semblent bien moins nombreux que ceux qui veulent du changement sans changer de système politique (gauche/droite), sociétal (surconsommation)…et c’est cette perspective d’affrontement entre ces 2 entités qui risque de nous mener au chaos, à l’autoritarisme, au fascisme, à la guerre civile.

    Bref, gardons espoir !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s