Vacances (titre provisoire)

Réveillés de bonne heure par un trait du soleil,

Nous descendrons vers les barques respirer l’air marin.

A la terrasse d’un café, nous contemplerons la vie.

Nous devinerons des hommes doux, raffinés, fermes mais délicats.

Des femmes entreprenantes, audacieuses iront dans leurs shorts bariolés.

 

Nous marcherons dans les allées des parcs sans grille.

Nous nous assirons sur un banc sapin, un sandwich à la main.

Nous regarderons le tango des gens tout autour de nous.

Des visages dorés, noirs croiseront des têtes blanches, chauves ou fauves.

 

Nous roulerons sur les chemins d’or qui longent la côte.

Nous chanterons ensemble, frères complices.

Tes yeux graveront les couleurs de la mer et les courbes du ciel.

Je ramasserai de nouveaux galets pour le fond de mes poches.

 

Les éclats de la ville guideront notre retour.

Et demain, à nouveau, notre caresserons notre vie de liberté.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s